[13/04] Manche 4 | Fuji Speedway GT | Terminé

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [13/04] Manche 4 | Fuji Speedway GT | Terminé

Message par Ailef le Jeu 13 Avr - 23:44

Devant Lionel, commentateur avisé, fallait faire bonne figure...

Comme disait Dupontel "c'est pas la stratégie qui m'inquiète mais le stratège".

La stratégie était calée, mais un faux rythme en essai, loin des autres Honda, m'inquiétait un brin. Alors que je n'ai jamais tourné sous les 1,40 auparavant, mon tour qualif avec un 1er freinage raté (tiens tiens) et une équerre me vaut un 1,39.1 venu de ... je ne sais où. Surprise, hormis Sib en pole loin devant, nous somme 5 ou 6 à lui concéder entre 6 et 8 dixièmes. Donc, je suis dans le wagon. La locomotive Stang s'st empêtrée loin derrière, mais ses départs canon remettront de l'ordre. Pour ma part, 1er S2000, 1er des "lightweight", content! Devant moi, il y a des autos avec 2 ou 3 fois plus de cylindres. Chic. P5 je crois... mais dans le bon paquet.

Les essais, c'est pour voir si ça passe ! Après 1 spin dans chaque course de classement de 1T, je ne le sens pas trop.

Comme prévu au départ, le TGV jaune passe. P6. Alex se fait présent, je fais des fautes après 1/2 tout côte à côte. Je me souviens que je dois faire durer les pneus jusqu'à la fin du 22e tour. Patience. Devant, ils partent et je distingue Pierrot P2. Il a du partir en moyens le bougre. Ne le calculons pas. Je ne vise pas Sib, mais un podium à l'usure. Après un draft avec Shen (trop gentil), je prends un peu le large en me reconcentrant. Trop brouillon au début, les temps s'installent en 1,41 pour un moment. Et passé 9 tours, l'écart se stabilise puis baisse un peu. Pas de panique, on gère, me suggère mon hémisphère gauche. Mais le droit voit Alex et Kiki tout juste, là, pas loin. Bilan, sortie sur le vibreur, pas fichu de contrebraquer à temps. 13 secondes de perdues dans l'herbe après le 2è split et Mika qui passe devant. Une seule place de perdue, c'est dire le rythme et les écarts après seulement 10 tours.

Bon, on se re-mobilise. Mika a la même auto, pas moyen de luis faire un coup stratégique, faut revenir et passer à la régulière. Ricket a l'air en galère, la BM va pas tenir, le Woob manque de roulage, le Mimix bouffe du pneu et Ethann est en day-off. C'est pas perdu. Et l'Aston avec ses 12 gamelles va boire sans soif. Comme prévu, plein de pits stops me replacent tout devant (P2), 3,5 secondes derrière Shen. Je sens que ces 13 secondes de tondeuse, je vais les regretter. Pit tour 22/23, seul au monde. Echaudé par ma panne sèche de Tokyo, je prends trop de fuel. C'est pas Sib que je vise, mais le Woob. J'en ressors avant dernier (83L), avec des moyens à faire durer 18 tours. Je tourne en 1,39,7 et remonte pleine balle avant de gérer les pneus. Sib ressortira de son pit juste devant moi. Le Woob un peu derrière, en durs.

Mes moyens ne lui faciliteront pas la tâche, mais ils sont à 8/8 devant. J'avais calculé de finir avec les avant à 2/4. Bilan, je ne vais pas la lâcher mais une fois à 3, le train avant perds du grip et je ne veux pas finir à l'agonie. Derrière, personne ne revient et le podium est juste inespéré. Alex avec deux arrêts est loin, Shen et son Aston ne concrétisent pas et Mika m'a offert une balle de break en faisant 2 tours en durs rincés pendant que je bénéficiais de 'moyens' neufs. Au bas mot, il m'offre 10 secondes. Soit à 2 secondes près l'écart à l'arrivée entre nous.

Evidemment, avec 8/10L de fuel en moins (mais mon mulet de test consommant moins que l'auto de course, no risk) et surtout un spin en moins (13 sec cash), il y avait moyen de gagner une place. Mais en aucun cas deux. Good job, good day, bien joué Pierrot. Avec Ethann aux oubliettes, Alex dans le dure, Kia fidèle à ses prestations précédentes, Ricket dans le fin fond du peloton, nous voilà avec un championnat bien agité. Alex avait déjà bâti une belle avance, mais derrière, entre les 'seconds couteaux', il y a eu un grand coup dans la fourmilière. Sib a tordu le coup du Chat Noir. La suite va être très sympa, pour peu que le prochain circuit ne soit pas une piste d’atterrissage de secours pour 747 comme c'était le cas ici. Je perds un rang au championnat sur Sib, mais je repasse Kia et reviens au contact de Ricket. Vite la suite... De quoi être satisfait : hormis la Maserati et la Stang, le reste du plateau était prenable en restant concentré. Pour la concentration, je repasserai mais ... quel pied.

La BOP est bien faite, la stratégie remets les petites dans le match et ... quel match. GG Alex, c'est un superbe championnat même si le Mimix a pris cher aujourd'hui.
avatar
Ailef
Responsable TFV

Messages : 608
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 44
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Re: [13/04] Manche 4 | Fuji Speedway GT | Terminé

Message par Shen le Ven 14 Avr - 9:23

Quel déception d'avoir encore une fois raté ma course la 4° place était pour moi...peut être même la 3eme en faisant moins d'erreurs de pilotage.

En faite au moment de mettre le plein pour mon derniers relais mon cerveau a complètement buggé, je met 15 litres d'essence en pensant que c'était pour faire 15 tours .... Sans doute le manque de pratique sur GT6 et la peur de faire un bon résultat lol.
avatar
Shen
Limeur de pneu

Messages : 60
Date d'inscription : 17/10/2016
Age : 36
Localisation : Drôme, La ville du Nougat

Revenir en haut Aller en bas

Re: [13/04] Manche 4 | Fuji Speedway GT | Terminé

Message par Kiki le Ven 14 Avr - 11:32

La BMW, si il y a de longues lignes droites, elle ne peut pas gagner (merci les 410ch pour 1440kg)...si il y a trop de virages, elle ne peut pas gagner non plus (merci l'usure ultra rapide des pneus)...et si la course est trop longue, bah elle ne pas gagner non plus (merci la consommation d'essence, plus de 200L pour 1h08 de course).
En fait, je sais pas quand elle peut gagner! Laughing enfin si, si la course durait 1h tout juste, je pourrais tenter la stratégie à 1 seul arrêt. Sur Fuji, ça aurait été possible avec 5 tours de moins.

Mais tout ça je le savais quand j'ai choisi la bavaroise, afin d'éviter que ce championnat se termine en mono-modèle S2000 Laughing
La BMW est moyenne partout et elle boit comme un trou, mais ça reste ma bavaroise adorée! Et on s'amuse bien tout les deux!

Ce qui m'handicape le plus en fait, c'est pas la voiture, c'est mon pédalier full plastique! Aucune précision au freinage! C'est soit je freine à fond, soit je freine quasiment pas! Bref, le fric ça pousse pas dans les choux, donc il fera bien l'affaire pour l'instant.

Ce que je retiens de cette manche:
- La Ford, grande favorite de cette manche (pour moi en tout cas), a été victime d'un incident technique regrettable! Ethan peut dire merci à la fiabilité américaine! Laughing
bon alors oui c'est à cause de sa box...mais je préfère dire que c'est sa Mustang qui est nulle à chier!
- Jolie passe d'arme avec Shen! J'ai eu un mal de chien à le doubler durablement! Mais la 4ème place n'était pas pour toi!
- J'ai doubler deux Mazda d'un coup! Wink
- "Oui euh moi je participe qu'à 2 manches pour pas être lesté et vous mettre une branlée avec ma Corvette!" #Mine'sMotorsport2016 #Nurburgring #PauvreType
- Je ne me suis pas foutu au tas pendant le tour de formation! Laughing
- Bien joué Lucio pour ta 3ème place méritée!
avatar
Kiki
Appel - contre appel

Messages : 427
Date d'inscription : 17/10/2016
Age : 22
Localisation : Besançon (Franche Comté)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [13/04] Manche 4 | Fuji Speedway GT | Terminé

Message par Aweoob le Ven 14 Avr - 13:03

Je crois que je vais venir aux manches de championnat les mains dans les poches plus souvent en fait...

0km, même setup que Tokyo (juste la boite légèrement rallongé) et avec pour seul objectif ne pas finir dernier.

Le truc c'est que quand je vois qu'après ma séance de qualifs faite en mode "cool baby cool" je suis troisième je me dis "what????".

Du coup moi qui venait en touriste, je vais jouer le haut du tableau. Et par respect pour tous ceux derrière qui vont en chier je vais jouer le jeu à fond... mais pas trop non plus...

Je m'explique, je ne visait pas du tout la gagne car je la savais pertinemment impossible à décrocher avec Sib&Ethan les mastodontes et Ailef&Kia&Shen les outsiders qui nous croqueraient tout cru à la première erreur.

Je décide de prendre un départ gentil (au passage nickel le départ groupé gg à tous), de me caler derrière Kia (finalement ca sera derrière Sibounet) et d'attendre tranquillement que la course se passe et qu'on m’emmène au bout de celle-ci.
Et c'est donc Sib qui m'a servi de lièvre pendant mon premier run de 12 tours en moyens. Aucune envie de le dépasser, juste montrer les dents et lui donner deux trois sueurs froides pour le garder en éveil Smile

Premier arrêt donc au bout de 13 tours en moyens. Je décide de remettre le plein et c'est parti mon kiki ! LE but est simple, remonter tout le monde et voir après avec Sib comment ca se goupille pour le refaire passer devant et que je le suive tranquille.
Sauf qu'au jeu des arrêts je suis devant lui de quelques secondes.Qu'à cela ne tienne, je veux qu'il repasse devant. Sans lièvre je n'y arriverais pas et je vais m’effondrer. A un moment Sib revient dans mes rétros, et je décide donc de rester bien gentil à l'extérieur et lui laisser un trou béant ou passer. Mais ça a dû le surprendre et il s'est mis au tas ahahahahah. Pas grave ça n'a retardé l'échéance que d'un tour. Le voilà devant et je reste gentiment derrière à une grosse seconde.

Tour 29, mes pneus durs sont à l'agonie. Je rentre vite au stand. Le jeu me propose 45l pour terminer. Mais ne me demandez pas pourquoi j'en remet 20 en plus #boulet ! Du coup au jeu du deuxième arrêt Sib repart 4 secondes devant et avec les moyens !
Du coup quand je vois qu'il sort des temps de l'espace je comprend vite que je ne pourrait pas le rejoindre dans les 10 derniers tours.

Et voilà que maintenant Ailef commence à me suivre et je n'aime pas ça ! Ça dure, 2, 3, 4, 5 tours et ça m'énerve... Mais mes pneus sont dans un bon état, pas les siens. Mais un truc me tracasse, je suis au bout de la ligne droite bien moins rapide qu'au départ (environ 10-15 km/h de moins) et je sais pas d'ou ca vient et ca explique pourquoi je n'arrive pas à décrocher totalement Lucio.

Heureusement Ailef s'éffondre un peu et ne peut plus vraiment me suivre sur la fin. J'arrive enfin à refaire un trou suffisant pour assurer la place de dauphin Smile

Maintenant ca va être clair, je vais venir sans entrainement et une cargaison de Big Mac pour la prochaine course ou je ne ferais clairement pas le même résultat !
En ce qui concerne le volant, je met mon DFGT en vente sur LBC ce week-end. Et dès qu'il est vendu, je fonce m'acheter un T300RS !

Pour info j'ai terminé la course avec 392cv (au lieu des 410 requis) soit une perte de -18cv qui explique ma différence de Vmax entre le premier et dernier tour... Faut que je lui refasse la vidange ^^

PS : Kiki hormis la manche 1 ou je ne pouvais être là j'ai fait toutes les autres donc ton argument de rageux ne tient pas ahahahah
PS2 : GG à tous c'était une chouette course. Dommage pour les soucis techniques d'Ethan... Shenron tu as été déconnecté après ?
PS3 : Les commentaires de Valgar m'ont fait chialer de rire c'était très sympa d'avoir ton avis "extérieur" à la course Smile A refaire ?
PS4 : C'est la console qu'il faut pour jouer à la beta de GT Sport ahahahah
avatar
Aweoob
Responsable TFV

Messages : 609
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: [13/04] Manche 4 | Fuji Speedway GT | Terminé

Message par Danny66 le Ven 14 Avr - 20:10

Pour ma part soirée catastrophique : qualif ratée de maniere la plus stupide qui soit et apres 6 tours , je suis en flotte ( t shirt trempé , siege aussi ! )
explications sur la chaleur : actuellement a Perpignan il fait 27 a l'ombre depuis 2-3 jours et mon appart est orienté de maniere a recevoir le soleil du lever au coucher de ce dernier , ne disposant pas de la clim et le tres peu de vent present en ce moment font que chez moi c'est une fournaise ( 25 au moment de la course sans apport d'air frais avec des murs qui passent en mode radiateur chauds )
Explication sur le pourquoi seulement 6 tours : je ne vis pas seul et ma compagne a choisi de trainer sur facebook a regarder des videos / photo et youtube et fond sonore , a cela tu ajoute le non checkage de mes telephones ( pro et perso ) et je decouvre que mon fils me laissait tourner le navigateur sur chacun des telephones avec 3 pages ouvertes ( 1 youtube sur chaque ) et tu termine ton tiercé quarté quinté+ avec bibi sur PS3 en wifi , resultat : bande passante inexistante par moment donc grosse galere pour suivre ( une demie seconde de lag par moment en inconstant )

Donc grosse frustration pour moi car celle la , elle s'apellait Fuji mais elle se rait nomée Ethann , Mustang c'était pareil , je perd un max de point au championnat sur une course que j'ai trouvé donnée quand j'ai vu le tracé ( je me suis même posé la question de savoir si on cherchait a me faire gagner ^^ )

j'espere au moins que vous avez plus pris votre pied que moi Wink

Danny66
Frein à main

Messages : 154
Date d'inscription : 17/11/2012
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: [13/04] Manche 4 | Fuji Speedway GT | Terminé

Message par GT-Alex le Ven 14 Avr - 22:15

Pour cette manche, dans un élan d'altruisme incroyable, l'équipage a décidé de charger une énorme cargaison de diots dans le NC pour faire découvrir ce mets divin aux habitants de la préfecture de Shizuoka. Problème : l'équipage est arrivé très tard sur les lieux (le jour même de la course), et n'a donc pas eu le temps de décharger les diots. Avec autant de poids, il va falloir en envoyer...

L'autre équipage Mazda, arrivé quelques jours avant sur le circuit, nous confie avoir fait une simulation de course en faisant 25 tours en hards et 15 tours en mediums, avec 150 litres d'essence. Un peut dubitatif quand à la différence assez prononcée en nombre de tours, je me dis que je ferais bien de tester la longévité des moyens pour voir jusqu'où je pourrais vraiment les tirer. Mais avant ça, quelques tours en durs seront nécessaires pour régler la boite (en 3 tours) et valider le réglage châssis (10 tours pour valider le setup Tokyo, même s'il est un peu perfectible ici, je prendrais trop de temps à le retoucher par rapport au gain potentiel). Les chronos ne sont pas vraiment encourageants à ce stade : 42.8 au mieux, mais surtout des tours en 43 pour les quelques tours propres effectués. Passage aux stands pour relever la conso, évaluer le coût d'un arrêt et chausser les moyens. Là, je me rends compte que je serais au mieux dans les temps des grosses en durs. Pire : les pneus moyens commencent à s'approcher des 44 dès le 13ème tour. Au tour 14, la voiture freine en crabe à cause de la différence d'usure gauche - droite, et le tour 15 me coûte au moins 7 secondes à lui seul. Je n'ai pas le temps de tester un relai de 25 tours, ni même de 20, en durs, mais je sais de toutes façons pertinemment que je serais obligé de les emmener à la limite d'usure pour boucler autant de tours, et que je perdrais encore plus de temps sur un tel relai. Avec un temps de passage aux stands d'un peu plus de 36 secondes et 60 et quelques litres à remettre, je ne suis pas certain que le calcul soit positif - et ce sans prendre en compte les risques. J'abandonne très rapidement l'idée de n'utiliser que les durs, le gain de temps au tour en moyens sur mes essais étant trop grand pour ne pas en profiter, et surtout n'ayant pas fait de relai complet en durs.

Les essais terminés, vient le temps d'établir une stratégie de course. Je ne jouerais clairement pas contre les grosses à la régulière,  et les autres petites vont certainement tenter l'arrêt unique. L'objectif est donc d'essayer de se positionner à l'avant du paquet de petites pour la fin de course en misant sur une défense du diable, et donc de gratter un maximum d'avance avant cela. Je songe à prendre le départ en moyens, afin de tenir le rythme des grosses qui partiront en durs et de bénéficier de l'aspiration dans la ligne droite : j'espère ainsi gratter quelques dixièmes à chaque tour sur mon premier relai. Quelques doutes subsistent tout de même : la stratégie pourrait pâtir d'une position trop éloignée sur la grille, et j'aimerais à ce moment pouvoir profiter du warm up pour prendre la roue d'une grosse, afin de voir comment ça va se passer avec l'aspi sur la ligne droite.

Je n'aurais malheureusement pas le temps de profiter du warm-up, entre mon arrivée tardive dans le salon et toutes les vérifs à faire. Les qualifications sont lancées : je fais un bon premier tour, mais un peu trop sage sur la fin. Le deuxième tour part très bien, mais je fais une petite erreur : je n'améliore que d'une poignée de centièmes, qui me permettent tout de même de ne pas me faire passer par Ethan de justesse (il parait d'ailleurs que les mécanos de chez Ford n'ont pas été capables de déchiffrer les inscriptions en kanjis sur les couvertures chauffantes des pneus et ont donc monté les mauvais). Pas de regret, je n'avais pas de quoi aller cherche plus d'une seconde pour gratter ne serait-ce qu'une place. 7ème temps : la position sur la grille n'est pas idéale, mais hormis siberg, en extrapolant, les temps en durs devant moi devraient être les mêmes que les miens en moyens. De toutes façons, je ne vois pas vraiment quelle autre carte jouer pour oser espérer aller lécher le top 5 - objectif qui me parait soudainement extrêmement ambitieux. Je reste donc sur les moyens pour le départ malgré ma position, pour le meilleur et pour le pire.

Le départ est donné. Je sais pertinemment que mon auto va avoir du mal à décoller, aussi je me colle dans l'aspi de Ricket dès que possible pour en lâcher le moins possible sur mes poursuivants (Mustang exclue). Ricket est placé sur l'intérieur, qui va clairement être très encombré, je me montre donc très agressif en déboitant la S2000 au dernier moment, avec un freinage qui aurait sûrement voilé mes disques avant froids en réalité, et passe à l'extérieur avec un maximum de vitesse. Je me porte à hauteur de Lucio, mais l'échappement de sa Honda me hurle "VTEC JUSTED KICKED IN, YO !", et son museau repasse devant le mien. Je veille tout de même à revenir me coller contre lui pour empêcher son collègue de déboiter entre nous deux, et repousse mon freinage pour prendre l'avantage au virage suivant. Mais j'emmène moins de vitesse en sortie, et la S2000 grise se remet à ma hauteur, mais de l'autre côté. Je retente un freinage agressif sur l'épingle, sans succès. 1ère information : même en moyens, je vais avoir énormément de mal à dépasser. Ma stratégie semble déjà compromise, d'autant qu'au virage 2 du second tour, Lucio se fait une frayeur devant moi qui m'oblige à freiner. Une autre erreur de sa part à l'épingle me permet enfin de prendre définitivement l'avantage sur le concurrent nippon. Heureusement, Ethan joue les trouble-fête en dépassant Kiki et Shen devant, ce qui me permet de coller à la BMW pour l'entame de la ligne droite. 2ème information : mon auto rame tellement du cul sur les relances en sortie de virage lent que les grosses me sortent de leur aspiration avant même que celle-ci ne fasse sensiblement effet. En sortant du dernier virage vraiment dans le pare-choc de la M4 ou de l'Aston, je gagne à tout péter 2 km/h en bout de ligne droite. Si je ne transpirais pas autant à enchainer des tours qualif pour pouvoir recoller juste à la fin du dernier secteur, j'aurais probablement senti une larme couler sur mes joues. Je me console en me disant que j'ai probablement évité une confrontation directe chronophage et difficile avec les autres derrière, et en profitant du spectacle de la lutte acharnée Kiki - Shen.

Tour 9, un machin jaune se profile à l'horizon : c'est la Mustang qui a décidé d'aller brouter un peu d'herbe. Cette sortie sera la cause d'une casse de suspension au tour suivant, signifiant un abandon d'Ethan et une position gratuite. 2 tours plus tard, je vois que je n'arrive plus à réduire le trou me séparant de l'Aston et de la bavaroise en début de tour, et je sais que ça ne fera qu'aller en s'empirant : je rentre aux stands pour deux relais de 14 tours en durs, qui devraient me permettre de rester suffisamment confortable pour attaquer tout le reste de la course. Je ressors 9ème. 3ème information : je roule bien mieux en durs en course qu'aux essais, et ne rend en réalité qu'environ une seconde à mes temps en moyens. La stratégie à un arrêt avec des durs aurait finalement peut-être été bonne, mais il aurait fallu que je teste les durs sur 20 tours pour cela. Au début du tour 16, Shenron ressort des stands derrière moi, et il en sera de même avec Kia au tour suivant. Je réajuste soigneusement mon rétroviseur. Tour 19 : je commence à profiter de l'aspiration de Ricket (je gagne d'ailleurs plus de vitesse derrière une S2000 que derrière une grosse, mais je fais trop attention au retour de l'Aston derrière pour me soucier de ma vitesse de pointe sur le moment). Après une tentative infructueuse à l'épingle, je passe la S2000 verte de manière autoritaire dans l'avant dernier virage du circuit. Shen, qui a profité de la bataille pour recoller plus vite, est à portée d'aspiration, je veille donc à me positionner devant lui afin qu'Eric n'en profite pas lui-même (je ne peux clairement pas lutter face à l'Aston, et si la Honda me repasse dans la ligne droite, je vais encore galérer pour dépasser), et je me colle dans l'aspi de l'Aston dès que possible, avant d'entamer un freinage d'outre tombe pour vraiment prévenir toute attaque, à tel point que je lèche littéralement le pare-choc de l'Aston en rentrant dans le virage.

Tour 22, c'est un Chat au bout de ses pneus durs qui est en ligne de mire. Alors que je suis à distance idéale à la fin du tour, il écarte dans le dernier virage et je me retrouve à ses côtés en sortie, ce qui m'empêche de prendre une aspiration que j'attendais avec impatience. De surcroit, la Mazda jaune me met une bonne pilule sur l'accélération. Je m'arrache les cheveux. Je passe finalement dans la parabolique, aidé d'un écart du matou. Mon collègue apparait comme un adversaire direct en fin de course, sachant que nous avons tous deux un arrêt à effectuer mais qu'il doit chausser des mediums. Je me dois de creuser un maximum d'écart, et tente donc de hausser encore le rythme, mais je fais immédiatement une petite erreur qui permet au Chat d'être dans mon aspiration à l'entame de la ligne droite. Je tente un freinage tardif sur une ligne défensive, mais le Chat croise, et sans avoir le temps de comprendre, je vois une portière jaune à ma droite et une portière orange à ma gauche. Je ne me démonte pas et tente malgré tout de prendre mon équipier au freinage dans le but de le forcer à surfreiner ou de le pousser à la faute. Pas impressionné, le félin braque, ce qui provoque un léger contact : lui roule un peu sur l'herbe, quand à moi, l'arrière glisse un court instant avant de gripper d'un coup. Je prend une petite raquette et remercie le dégagement goudronné, avant de repasser à la fin du tour.

Arrêt tour 25 pour la jaune, tour 26 pour la bleue. Bonne nouvelle : je ressors devant avec une certaine avance, mais je ne sais pas si ça va suffire (en l'occurrence, oui puisque le Chat fait la même connerie que moi à Tokyo). Ricket est derrière aussi, et un problème réglé, mais les deux autres S2000 sont bien trop loin devant pour que je puisse prétendre les recoller, même avec des pneus rincés. Je vois Kiki sortir devant moi quelques tours plus tard, juste pas assez près pour que je puisse prétendre sucer la moindre goutte d'aspiration, comme pour me narguer une dernière fois avant de s'envoler vers d'autres cieux. A partir de là, je vois la TVR d'Alain au loin, mais je ne me rapproche que peu à chaque tour. La vue de l'Aston Martin au ralenti juste après qu'elle ait arraché le meilleur tour en course me sort un instant de ma concentration, mais heureusement, cela se passe dans la ligne droite.

Tour 36 : alors que j'ai l'impression de jouer ma vie pour essayer de ne pas perdre la TVR de vue, Alain me voit dans le rétro et s'écarte. Dans le dernier virage. Juste avant la ligne droite. Je me sens persécuté, j'entends de grosses voix se moquer de mon petit moteur en me pointant du doigt alors que je remonte péniblement la ligne droite des stands. Alain se paiera même le luxe de me repasser une fois dans la ligne droite avant la fin de la course, alors que je surveille la position de Ricket et Chat derrière.


Une 6ème place à l'arrivée, finalement pas si mal que ça et intéressante stratégiquement, même si je la dois à un abandon et une panne d'essence. J'ai tenté un pari sur la stratégie qui n'a pas été payant, mais de toutes façons, au regard des circonstances, même avec une meilleure stratégie, j'aurais eu bien du mal à aller chercher Mika à la régulière avec mon rythme, même sur un seul arrêt avec deux jeux de durs. Je me dis aussi que j'aurais probablement du modifier l'étagement de boite pour cette course, la première étant trop courte et la deuxième trop longue pour les sorties lentes. Bref, je finis la course avec les plaquettes collées sur des disques de freins qui font "tac tac tac", le dessous de la lame avant  tellement poncé qu'on devrait pouvoir la repeindre sans préparation, 5mm de gomme collée dans les passages de roue, et des diots désormais fumés, prêts à consommer.


PS : je poste le classement dans le week-end.

___________________________________________________________________________________________________________


It's more fun to drive a slow car fast than a fast car slow. - Keith Tanner
When everything seems under control, you're just not going fast enough. - Mario Andretti
Fuck yourself x3 - Michael Kirkbride
avatar
GT-Alex
Responsable TFV

Messages : 1175
Date d'inscription : 21/02/2012
Age : 28
Localisation : La Yaute !

Revenir en haut Aller en bas

Re: [13/04] Manche 4 | Fuji Speedway GT | Terminé

Message par Ailef le Sam 15 Avr - 10:38

Ethann,

mon épouse monopolise le PC quand je joue et il y a un téléphone en wifi pas loin, quand ce n'est pas Deezer qui tourne en plus sur la tablette. J'ai un débit ridicule en dessous de 2Go, surpopulation pavillono-rurale oblige.

Scoop : derrière la box, il y a une prise ethernet qui permet de brancher un câble moche mais oh combien constant le temps de "la" course. C'est très moche, très chiant, mais la console en wifi, c'est 'never'.
avatar
Ailef
Responsable TFV

Messages : 608
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 44
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Re: [13/04] Manche 4 | Fuji Speedway GT | Terminé

Message par GT-Alex le Sam 15 Avr - 12:08

Ha putain ouais j'avais aps vu le "ps3 en wifi" : c'est carrément à proscrire ouais ! Au pire tu mets des CPL Wink

___________________________________________________________________________________________________________


It's more fun to drive a slow car fast than a fast car slow. - Keith Tanner
When everything seems under control, you're just not going fast enough. - Mario Andretti
Fuck yourself x3 - Michael Kirkbride
avatar
GT-Alex
Responsable TFV

Messages : 1175
Date d'inscription : 21/02/2012
Age : 28
Localisation : La Yaute !

Revenir en haut Aller en bas

Re: [13/04] Manche 4 | Fuji Speedway GT | Terminé

Message par siberg le Sam 15 Avr - 12:08

L'équipe arrive au lendemain de l'annonce du circuit avec un châssis neuf qu'il va falloir régler.
Les premiers tests se font avec les réglages Tokyo que l'on a transposé de l'ancienne auto et on s'aperçoit qu'ils ne sont pas du tout adaptés à la piste de Fuji. La nuit étant tombée, nous remettons les réglages au lendemain.

De retour au paddock le lendemain, nous croisons d'autres équipes venues préparer cette 4ième manche du championnat. C'est l'occasion de discuter avec mes amis américains de chez Ford et d'échanger avec eux sur les particularité de la piste et des solutions trouvées pour régler les autos. Ce sont clairement les favoris sur ce tracé et c'est au travers de ces échanges avec le pilote Ford et après quelques essais pistes que je vais trouver le setup pour calmer le train arrière baladeur de mon italienne.

Une fois la stratégie de course établie à 2 arrêts car la consommation et l'usure des gommes ne permet pas d'en faire qu'un seul, j'attends avec impatience les qualifications pour voir où je me positionne réellement.

Ces qualifs sont une surprise, la Ford n'est pas là, un problème de pneus à priori et j'ai un bel écart sur les autres concurrents.
Je passe sur les 2 tours de mise en grille émaillés d'incidents divers, certains pilotes se croient dans une simulation ...

Départ en pneus durs, ma première longue me permet de bien me lancer sans patiner mais pas de distancer la BMW qui profite de ma prudence au premier virage pour me faire l'intérieur. Je me dois de laver l'affront immédiatement et de montrer qui c'est le patron au freinage suivant afin de calmer les ardeurs du pilote teuton.

Je prends un peu de marge puis je vois petit à petit revenir la C6 du Woob me recoller dans le tour suivant. Soit il a trouvé un réglage magique, soit il a des pneus médiums. C'est un combat qui s'engage mais pas avec l'adversaire que j'attendais qui lui aussi ne va pas tarder à revenir dans la course pour disparaître presque aussitôt d'abord sur une relance ratée puis sur des problèmes techniques.

Débarrassé de la Ford, le duel avec le Woob continu. Et voilà que l'impudent attaque sans vergogne dans la ligne droite et sur le premier freinage. C'est à chaque tour ou presque une succession d'échange de position. Les tours s'enchaînent et je suis de plus en plus impressionné par la tenue de la Corvette.

Enfin, il s'arrête à la fin du 12ième tour, ce qui confirme son départ en pneus médiums. Il me reste 3 tours à couvrir avant mon ravitaillement et ce duel a mis à rude épreuve mes pneus avant. J'ai 11s d'avance sur Shen et Kia qui sont à la bagarre pour la 3ième place.

Fin du 15ième tour, je rentre pour ravitailler avec au passage de la ligne 7.8s d'avance sur Kia qui prends la première place, 16s sur Mika qui continue et Shen qui s'arrête dans le même tour. Ailef est à 21.4s et le woob est à 27.6s.
Je rechausse des durs et refait 60l de carburant. J'en profite pour descendre 1/2 litre d'eau tellement il fait chaud dans l'habitacle de la Maserati.
Quand je ressors, je suis juste devant le chat et j'accuse au premier partiel 4.7s de retard sur le woob, soit une perte d'environ 1.5s seconde au tour en plus passé sur la piste.
Je reprends la piste 5ième puis 4ième quand Kia s'arrête au tour suivant.

La chasse au woob est lancée ...

Dans un premier temps Lucio qui ne s'est pas arrêté est déposé au 19ième tour puis je fais une première boulette en recollant le woob au 21ième qui me coûte 4s.
23ième tour, c'est Mika qui se fait dépassé avec des gommes à l'agonie.
24ième tour, reboulette en recollant le woob et re 4s de perdues. "Gasp !"
26ième tour, c'est la délivrance, je passe le woob au premier virage puis je m'envole en le décrochant petit à petit.

Le woob s'arrête au 29ième tour, j'en fait autant le tour suivant. Je suis maintenant en gommes médiums et je vais m'appliquer à gérer mon avance jusqu'à l'arrivée.

Pôle, victoire, le meilleur tour en course revient à Shen !

Bravo à tous !

Le chat noir s'est arrêté chez Ford cette fois-ci. Quelque chose me dit qu'il faut se méfier d'un cheval blessé !!!
avatar
siberg
Frein à main

Messages : 124
Date d'inscription : 17/10/2016
Age : 54
Localisation : Fontenay aux roses

Revenir en haut Aller en bas

Re: [13/04] Manche 4 | Fuji Speedway GT | Terminé

Message par GT-Alex le Sam 15 Avr - 13:33

Classement officiel en ligne.

___________________________________________________________________________________________________________


It's more fun to drive a slow car fast than a fast car slow. - Keith Tanner
When everything seems under control, you're just not going fast enough. - Mario Andretti
Fuck yourself x3 - Michael Kirkbride
avatar
GT-Alex
Responsable TFV

Messages : 1175
Date d'inscription : 21/02/2012
Age : 28
Localisation : La Yaute !

Revenir en haut Aller en bas

Re: [13/04] Manche 4 | Fuji Speedway GT | Terminé

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum